L’Alliance Mondiale des terres Arides a tenu sa première conférence à Doha du 14 au 16 Octobre au Sheraton sous les auspices de son Altesse Sheikh Tamim bin Hamad Al-Thani, Emir du Qatar. Y participeront plusieurs organisations internationales et 25 délégations mandatées par des Etats du Moyen Orient, d’ Afrique du Nord, d’Asie centrale et d’ Amérique du Sud afin de signer la convention d’établissement de cette nouvelle organisation internationale dont le siège sera établi à Doha.

L’Alliance Mondiale des Terres Arides est une initiative de son Altesse l’Emir Sheikh Tamim bin Hamad Al Thani qui a pour objectif de lutter contre l’insécurité alimentaire ainsi que les impacts environnementaux et économiques négatifs résultants du changement climatique.

« LA GDA est une organisation internationale qui contribuera à la sécurité et à la stabilité dans le monde en assurant la sécurité alimentaire des les pays arides. » a déclaré le Directeur exécutif de la GDA à l’occasion de la conférence d’établissment de l’Organisation, Monsieur Bader al Dafa.

L’alliance vise également à mettre en place des solutions durables pour les problèmes habituels liés à la sécurité alimentaire ainsi que des mesures d’entraide en cas de crises.

Afin d’atteindre ses objectifs, l’Alliance compte travailler avec des partenaires locaux, régionaux et internationaux pour identifier , diffuser et élaborer des solutions lui permettant de relever des défis agricoles, hydroliques et énergétiques au sein des pays arides.

LA GDA favorisera donc les partenariats avec les secteurs publics et privés pour le financement et l’exécution des projets liés à la sécurité alimentaire des pays membres.

Le problème des zones arides devient de plus en plus répandu et cela en raison de l’espace qu’elles occupent dans le monde. Selon la classification des Nations Unies, les terres arides sont présentes dans 51 pays abritant près de 3 milliards d’habitants, soit un tiers de la population mondiale.

Lors du sommet des objectifs du Millénaire pour le développement, tenu en 2010, l’Assemblée Générale des Nations Unies a fait part de ses doutes concernant le manque de progrès dans la question de l’éradication de la pauvreté et de la faim au sein des pays arides où vivent plus de la moitié des populations pauvres et affamées du monde.

A travers la coopération entre les pays et les organisations engagés pour garantir la sécurité alimentaire des habitants issus des zones arides, l’ AMTA s’efforcera de combler les lacunes existantes entre les politiques de recherche et de sécurité alimentaire et cela afin d’aider les pays de ces zones  à améliorer l’état de leur sécurité alimentaire. Cette initiative leur permettra également de disposer d’un accès fiable aux resources alimentaires, hydroliques, energétiques et agricoles.

Son Excellence l’Ambassadeur Monsieur Al Dafa a souligné l’importance de la coopération internationale comme étant  » la meilleure stratégie pour développer de nouvelles solutions basées sur des recherches et des innovations technologiques et pour consolider les politiques ainsi que l’emploi correct de stratégies dans le domaine de la sécurité alimentaire ».

« LA GDA complètera les efforts des organisations internationales existantes , elle ne dupliquera pas leurs initiatives et ne concurrencera pas dans le secteur de la sécurité alimentaire » a-t-il ajouté.