Le Développement de politiques

Malgré les efforts pertinents de lutte contre les risques, une crise alimentaire peut toujours apparaître. Les climats défavorables, les conflits, les ravageurs et autres facteurs peuvent entraîner un accroissement du prix des céréales et également compromettre la disponibilité des produits alimentaires de première nécessité. Face à de telles circonstances, les pays des zones arides ont besoin de prendre de nombreuses mesures d’intervention de secours.

L’Alliance Mondiale des Terres Arides vise à proposer une stratégie unifiée et cohérente lui permettant de lutter contre une crise survenue.
Un plan sera suggéré par l’alliance dès son lancement et présenté aux pays membres. Il permettra la mise en place de manière unanime d’un ensemble de mesures préventives ou d’un mécanisme fondé sur une évaluation des besoins. Cette évaluation fournira par la suite une analyse de l’exposition et de la vulnérabilité de chaque pays membre face à la crise alimentaire grâce à une identification des risques dans ces pays ainsi qu’à une évaluation des capacités existantes pour gérer ces risques et ainsi répondre à la crise.
Ainsi, une des méthodes serait la création d’un mécanisme de partage des réserves de céréales entre les pays membres en proie à une crise alimentaire.

La GDA étudie actuellement la faisabilité de l’exécution de cette mesure

Les autres méthodes d’intervention en cas d’urgence consistent : à effectuer des transferts en nature, à distribuer des rations alimentaires pour diminuer l’impact de la potentielle crise sur les populations, à instaurer un contrôle des prix des céréales et d’autres denrées alimentaires essentielles et à éliminer les restrictions à l’exportation d’aliments indispensables dans le commerce entre les membres de la GDA.